Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC)

La Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) est un mouvement dynamique de jeunes travailleurs actifs, motivés, qui œuvrent en faveur d’une justice social équilibre au sein de l’ile Rodrigues. Des jeunes travailleurs et des jeunes chrétiennes de tout horizon, qui à partir de leur propre expérience de vie et de travail, mènent des actions visant à combattre les injustices dans la réalité qui est la leur.

À Rodrigues chaque année des centaines sont touchés par les actions mener par la JOC. Les jeunes qui rejoignent la JOC sont chômeurs, travailleurs de l’économie informelle, jeunes entrepreneurs dans l’agriculture ou employés de la fonction publique.  Il y a aussi les jeunes à la recherche d’une expérience de vies chrétienne. Les jeunes apprennent à découvrir leur dignité et le sens de la vie à travers les actions et activités de la JOC.

La JOC est un mouvement d’éducation par l’action, laquelle est basée sur les expériences vécues par les jeunes travailleurs et vie chrétienne. Ce sont les situations personnelles et collectives qu’ils vivent au quotidien ainsi que les valeurs existant dans la société et qui sont en contradiction avec leurs croyances et leurs aspirations qui constituent le point de départ de la JOC.

Historique de la JOC au niveau Mondiale

La JOCI est une organisation internationale non gouvernementale de jeunes travailleurs et travailleuses, présente et active dans plus de 50 pays à travers le monde dont Rodrigues. Il s’agit d’un mouvement par, pour et avec les jeunes travailleurs, hommes et femmes, âgés de 15 à 30 ans. Il fonctionne selon un principe de démocratie et repose sur la participation des jeunes travailleurs à la prise de décisions à tous les niveaux.

Le premier mouvement de Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) a été formé en 1912 à Laeken, en Belgique. Il a été fondé par Jacques Meert, Paul Garcet, Madeleine De Roo, Fernand Tonnet et un jeune prêtre, Joseph Cardijn. Depuis lors, la JOC s’est développée en menant sa mission auprès des jeunes travailleurs. En 1957, elle est devenue officiellement un mouvement international avec son premier Conseil Mondial à Rome. Aujourd’hui, la Jeunesse Ouvrière Chrétienne Internationale (JOCI) continue à servir ses objectifs de départ, tenant compte des changements qui affectent les jeunes travailleurs.

Historique de la JOC à Rodrigues

La JOC fut implanté à Rodrigues en avril 1960 lors d’une visite d’une délégation compose du Père Michel Boullé, d’Edmée Lavigilante et de Frantz Hippolyte.  Père Miche Boullé était l’Aumonier auprès de la JOC Nationale et les deux autres dirigeants de la JOC.  Le mouvement pris un mois pour se matérialiser et adopter par les jeunes de Rodrigues. Léonne Lévêque et Lélio Meunier étaient les deux premiers dirigeant de la branche féminine et masculine respectivement. Le Père Gandy à cette époque la voulait que les enseignements dégagés par ce nouveau mouvement soit adapté à la condition rodriguaise.  Il se trouvèrent que c’était une excellente moyenne de communiquer “l’espoir et la confiance aux jeunes …en leur dévoilant la grandeur et la beauté de travail manuel”, dixit Amédeé Nagapen dans son livre Cinquantième Anniversaire de Notre Cathédrale Saint Gabriel, Rodrigues 1939-1989.

En 1962, le Père Michel Boullé vint au premier congrès de la JOC Rodrigues qui se tint à l’école primaires de Sainte Familles (Aujourd’hui connu sous le nom de Antoinette Prudence Ste Famille RCEA) à Lataniers. Un de point fort sorti de ce congrès est la participation de Rodrigues pour la première fois à la rencontre inter-îles.

L’abbé Henri Espitalier Noel, Vicaire épiscopal (1971-1976) fut la demande pour une formation de l’équipe locale de la JOC. Dans ce cadre Thérèse Mézière et Georges Jean Louis séjournèrent une année à Rodrigues pour parfaire cette formation.

L’abbé Boullé, nouveau vicaire épiscopal (1976-1986), encouragea le développement de la JOC à Rodrigues. Le mouvement sous sa houlette de L’abbé Tam Im et l’équipe dirigeant locale atteint son autonomie et au fil des années à développer ses caractéristiques propres à Rodrigues.  La JOC comprend actuellement 30 équipes de base qui regroupent surtout des étudiants, chômeurs et travailleurs. Il compte aussi trois groupes spécialisés qui sont un groupe d’étudiants, un groupe de chercheur d’emploi et le groupe Zenn Pro (qui regroupe des professionnelles). L’ile est divisée en cinq secteur pour une meilleure organisation et gestion des adhérents au mouvements.

En 2004, la JOC de Rodrigues à participé pour la première fois à la rencontre international de la JOCI à Rome.

Les objectifs fondamentaux de la JOC Internationale
  • Permettre à tous les jeunes travailleurs de découvrir le sens le plus profond de leur vie et de vivre en conformité avec leur dignité personnelle et collective.
  • Former les jeunes travailleurs pour qu’ils assument des responsabilités et trouvent eux-mêmes les solutions à leurs situations aux niveaux local, national et international.
  • Éduquer et encourager les jeunes travailleurs à agir en vue d’une amélioration des conditions de travail et de vie.
  • Promouvoir le dialogue interreligieux entre les jeunes travailleurs et créer une société interculturelle où la solidarité et la justice prévalent.
Les objectifs fondamentaux de la JOC Rodrigues

En outre des objectifs générale et international du mouvement de la JOC, La JOC de Rodrigues défini ses propres objectifs pour répondre à l’aspiration des jeunes Rodriguais/Rodriguaise dans la société d’aujourd’hui.  Ses objectifs sont :

  • Être plus attentifs aux vécus des jeunes dans les différents aspects de leur vie, pour favoriser un engagement durable à travers les formations et actions qui apporte des changements dans des situations d’injustices qui nuit à la dignité des jeunes Rodrigues tel que Jésus Christ dans ses prises de positions et d’enseignements.
  • Créer les conditions favorables pour que les jeunes développent leur sens d’appartenance aux mouvements.
  • Militer pour une jeunesse saine, cohérent, et responsable de leur propre vie.
Que font les jeunes à la JOC?

La JOC est une école de vie où les jeunes de tous horizons se retrouvent régulièrement au sein de groupes. Ils y discutent de leurs conditions de travail et de vie, de leurs temps libres, de leur situation familiale, de leurs relations, de leurs croyances, de leur foi, de leurs rêves, de leurs valeurs et aspirations. Ils mènent des actions personnelles et collectives pour changer des situations injustes aux niveaux local, national et international.   La JOC offre aux jeunes une éducation et formation pour qu’ils partagent et réfléchissent à leur vie et à leur travail. Ces réflexions sont menées au moyen de la méthode Voir-Juger-Agir qui débouche sur des actions. Les actions de la JOC visent à apporter des changements dans la société et au niveau personnel en ce qui concerne les conditions de vie et de travail. Une action qui fut mené par la JOC de Rodrigues dans le passé est la lutte assidue pour interdire la vente des boissons alcoolisés dans les fancy-fairs de l’île. 

La vision de la JOC pour une nouvelle société

La vision de la JOC Rodrigues épouse la philosophie de la JOC International qui veut bâtir une société où il existe une répartition équitable des richesses et des ressources, une société où les personnes sont au cœur des préoccupations économiques, politiques et sociales et où la solidarité et la justice prévalent. Une société qui garantit tous les droits fondamentaux qui sont universellement reconnus pour tous.

À Rodrigues la JOC a pour orientation d’être signe de la présence de l’amour de Dieu auprès des jeunes dans leur milieu de travail, scolaires et la vie sociale. Ils agissent pour libérer les jeunes des situations contradictoires qui offensent la dignité humaine des jeunes hommes et jeunes femmes Rodriguaise.  La JOC aide aussi les jeunes a découvert leurs vocations et la manière chrétienne de vivre leurs vocations.

La JOC de Rodrigues aussi milite pour l’approfondissement de la foi chrétienne et l’évangélisation des jeunes en annonçant la Bonne Nouvelle de Jésus Christ ressuscité.

La mission de la JOC de Rodrigues pour une nouvelle société

La JOC de Rodrigues milite pour un travail juste pour toutes et tous, pour faire fonctionner, transformer et développer la société et engendrer le bien-être social pour tous dans tous les domaines de la vie. Ce n’est que comme cela que le travail devient humain, lorsque les gens l’effectuent pour eux et pour les autres dans un contexte social, culturel et économique.

La JOC veut une société qui garantit une éducation gratuite et de qualité pour tous. Et cette éducation doit permettre de développer nos capacités et promouvoir l’égalité des chances en nous apprenant à grandir dans les débats et les confrontations.

Relance du secteur de Port Mathurin (Président JOC Rodrigues)
Défilé des métiers (JOC Vangard)
Rencontre des accompagnateurs (La Réunion)
Rencontre des accompagnateurs JOC